Vous aimez le classique mais vous êtes allergique à la nostalgie? Malgré votre goût pour l'aventure d'avant-guerre, vous êtes sensible à un graphisme contemporain assumé? Simon Roussin est l'auteur qui écrit et dessine pour vous. Avec les très intéressantes éditions 2024, il développe depuis quelques années une série que le maître Jacobs ne renierait pas. Fasciné par les récits d'exploration des années 30, Roussin tisse au fil des histoires imaginées un lien unissant certains albums; sans être la suite de Prisonnier des glaces, Xibalba renoue avec de vieilles connaissances traitées ici comme des personnages secondaires. Nous sommes en 1931, l'Aéropostale vit ses derniers instants. Au Venezuela, André, pilote de la compagnie, accepte une dernière mission: convoyer Trudy Blum, anthropologue américaine, vers le Mexique. Seront également du voyage les jumeaux Gus à la mine patibulaire et la belle Vénézuélienne Paloma, petite amie d'Eddie, le compagnon de beuverie d'André malheureusement décédé juste avant de partir. Après avoir déposé tout ce petit monde à destination, le pilote continuera son voyage vers les États-Unis, où le corps de son ami pourra être enterré. Hélas, volant à trop basse altitude, l'avion s'écrase dans la jungle. Les rescapés seront recueillis et soignés par un couple qu'André aurait préféré ne pas croiser. De plus, des phénomènes étranges annihilent toute tentative de rejoindre la civilisation. Convoquant les films d'Howard Hawks, Simon Roussin rend hommage d'une très belle manière aux riches heures du cinéma hollywoodien. Le traitement en bichromie orange et noire n'est pas non plus sans rappeler les illustrés qui ont fait la joie de nos parents et grands-parents. Un coup de chapeau aux éditions 2024 qui accompagnent véritablement leurs auteurs dans leur délire de création. Et mention spéciale à la très belle couverture.

De Simon Roussin, éditions 2024, 256 pages.

7