Une irrépressible nostalgie submerge l'informatique de la fin des nineties, depuis quelques années. Des jeux d'aventure comme Emily Is Away et Hypnospace Outlaw rendent ainsi respectivem...

Une irrépressible nostalgie submerge l'informatique de la fin des nineties, depuis quelques années. Des jeux d'aventure comme Emily Is Away et Hypnospace Outlaw rendent ainsi respectivement hommage à Messenger et à la discutable esthétique des pages perso des années 2000. Winamp revit lui aussi sur les réseaux sociaux. Les skins de ce défunt lecteur audio (qui cristallisait l'explosion du MP3 et du piratage) font aujourd'hui l'objet d'un culte sur le Winamp Skin Museum. Cette page rassemble ainsi près d'un millier de coques virtuelles réalisées par des amateurs notamment fans de Blink-182, Matrix ou Buffy. Fonctionnelle, chaque skin aligne en outre des éléments animés se combinant parfois avec talent. Notamment ces boutons d'égaliseurs judicieusement remplacés par des carapaces de Koopa placées sur un circuit de Mario Kart. Attention, cette capsule temporelle vertigineuse pique souvent aux yeux.