Apparemment, le Jamel Comedy Club n'accouche pas uniquement d'humoristes, de chanteurs, de comédiens ou de chroniqueurs, mais également de scénaristes BD. Dédo rajoute donc cette corde à son arc déjà bien fourni et se lance avec son complice Weldohnson dans l'univers de ...

Apparemment, le Jamel Comedy Club n'accouche pas uniquement d'humoristes, de chanteurs, de comédiens ou de chroniqueurs, mais également de scénaristes BD. Dédo rajoute donc cette corde à son arc déjà bien fourni et se lance avec son complice Weldohnson dans l'univers de la bande dessinée. Ils enrichissent aujourd'hui la jeune collection "Une case en moins" des éditions Delcourt. Celle-ci n'a jamais aussi bien porté son nom avec cet ovni trash ésotérique. L'histoire est simple: Pascal, trentenaire désabusé, voit sa vie basculer après une séance de spiritisme dont il a rompu le cercle. De retour chez lui, il marche dans une flaque nauséabonde genre kloug où apparaît un étrange signe cabalistique. Le lendemain, il reçoit la visite de son frère mort démembré dans un accident de voiture. À partir de ce moment, le scénario se prend les pieds dans une spirale trash et grotesque pour un final "énooorme". Mais si l'on se fout un peu de cette trame débile, on rit surtout aux éclats à la lecture des dialogues qui tuent. Dédo arrive à nous faire passer du malaise au rire ou au dégoût en une seule planche. Le dessin ressemble à du Baladi qui aurait travaillé pour feu le magazine Psikopat. Même s'il n'est pas maîtrisé de bout en bout, White Spirit ravira les amateurs d'humour à mauvaise haleine.