En 2012, Benh Zeitlin raflait le Grand Prix du Jury à Sundance et la Caméra d'or à Cannes avec son premier long métrage très remarqué: Beasts of the Southern Wild. Prè...

En 2012, Benh Zeitlin raflait le Grand Prix du Jury à Sundance et la Caméra d'or à Cannes avec son premier long métrage très remarqué: Beasts of the Southern Wild. Près d'une décennie plus tard, le jeune réalisateur new-yorkais revient avec un deuxième film où il se caricature déjà grossièrement. Revisitant librement l'histoire de Peter Pan sur une île-volcan, Wendy se construit à nouveau sur l'idée d'une dureté du quotidien poétisée en élans exaltés. Comme ses personnages, Zeitlin refuse de grandir, et son cinéma, soupe de clichés sur l'âge adulte, tourne en rond. Doublée d'une maladroite fable écologique, son obsession pour les paumés en guenilles transpire cette fois l'opportunisme racoleur.