Formé il y a 20 ans, The National s'est permis ce que pratiquement aucune autre formation de sa "génération" n'a osé tenter: grandir patiemment, lentement, à coup de disques de plus en plus assurés. Emmené par une double fratrie (Dessner & Devendorf) et un chanteur charismatique (Matt Berninger), le groupe américain a par exemple attendu Boxer, son quatrième album paru en 2007, pour véritablement décoller. Alors soutien déclaré d'un jeune sénateur démocrate métisse de Chicago, il deviendra un peu le groupe indie-rock emblématique des années Obama: intègre et loyal, cérébral et chaleureux.
...