Ève élève son enfant sur l'autre rive. De ce côté du fleuve, elle se souvient de cette communauté de femmes: son amante Louve mais aussi Grâce, Rosa et toutes celles qui ont disparu dans l'éboulement. Dans la cité close, Louise se partage entre son quotidien d'animatric...

Ève élève son enfant sur l'autre rive. De ce côté du fleuve, elle se souvient de cette communauté de femmes: son amante Louve mais aussi Grâce, Rosa et toutes celles qui ont disparu dans l'éboulement. Dans la cité close, Louise se partage entre son quotidien d'animatrice de supermarché le jour et de danseuse nue la nuit. Elle vit " en paire" avec Raphaël, mystérieux depuis quelques temps. Depuis la " Grande Disparition" qui a vu toute une génération d'adolescents s'évanouir à la manière des disparus de Mapletown dans The Leftovers, la ville s'est enfermée dans un carcan de surveillance dirigé par " les Autres", ceux -ci ayant tyrannisé les hommes et relégué les femmes à un rôle de procréatrice. Mais une colère déterminée, refusant notamment la binarité des êtres, couverait-elle dans ce monde? Militante féministe, performeuse burlesque, spécialiste des questions de genre, Wendy Delorme ( La Mère, la sainte et la putain) rassemble dans ce roman choral, citant explicitement Les Guérillères de Monique Wittig un vaste champ de questions sociétales actuelles (société de la surveillance, fluidité de genre, féminisme, capitalisme...). Un hommage à la littérature aussi dans cette dystopie qui a banni les livres, assez explicite dans ses intentions, exigeante et intense dans son écriture.