Ingénieurs du son, musiciens et codeurs respectivement originaires de Boston et Los Angeles, CJ Carr et Zack Zukowski rêvent d'un monde où les intelligences artificielles sortent des albums et jouen...

Ingénieurs du son, musiciens et codeurs respectivement originaires de Boston et Los Angeles, CJ Carr et Zack Zukowski rêvent d'un monde où les intelligences artificielles sortent des albums et jouent sur scène. Le duo, qui a déjà utilisé son IA pour "augmenter" des morceaux de Battles ou de NOFX (à écouter sur leur site), vient de lancer une performance live de death metal qui ne prendra jamais fin. Du moins pas tant que YouTube existe. Le direct, baptisé Relentless Doppelgang, invoque la force de l'apprentissage profond pour identifier des motifs musicaux, prédire leur récurrence et les reproduire avec un certain doigté. Au casque, ce stream résonne d'une voix gutturale recouverte de solos de guitare écorchés vifs, mais sans passion. Dadabots, le nom du projet, surpasse en tout cas Canton Becker, développeur de soft musicaux qui lâchait récemment un titre électro long de 114 années à l'aide d'un algorithme basé sur le premier milliard de chiffres composant Pi.