Si le western a beaucoup donné à Clint Eastwood, et notamment le commencement de sa notoriété, ce dernier le lui a bien rendu, valant au genre quelques-unes de ses lettres de noblesse. Et même, avec Unforgiven, une épitaphe aussi crépusculaire que définitive, démythifiant, sur les pas d'une ancienne gâchette reprenant une dernière fois du service, l'Ouest pour en restituer la sauvagerie. Et refermant, ce faisant, la boucle du western hollywoodien, à rebours de la légende. Soit un classique absol...