Longue barbe sombre, visage émacié, lunettes noires. Pour un peu, il pourrait presque faire peur, JP Nataf. Assis sur un banc de pierre, dans la cour de la ferme du Biéreau, à Louvain-la-Neuve, il sourit: "Bah.... J'ai pas envie qu'on dise: "Ah tiens, ce mec a l'air cool, donc je vais aimer ses chansons." Je préfère le contraire. Je veux qu'on finisse par se rendre compte: " Ah tiens, ce mec-là a fait 5 chansons que j'aime bien." Ce qui est déjà pas mal. "
...