Plus ancien festival de cinéma au monde, la Mostra de Venise aura connu, ces derniers mois, son lot de turbulences -une tradition locale-, avec le départ de Marco Müller, son directeur artistique, passé chez le rival romain, et remplacé par Alberto Barbera. Une forme de retour aux sources pour ce dernier, qui avait déjà dirigé la Mostra au tournant du siècle, et qui, à l'image de son prédécesseur, s'est empressé d'insister sur la nécessité ...