Les Parapluies de Cherbourg (1964) et Les Demoiselles de Rochefort (1967) sont les plus connus des films " en chanté" de Jacques Demy. Réalisé en 1982, Une chambre en ville n'a pas laissé une trace aussi profonde. ...

Les Parapluies de Cherbourg (1964) et Les Demoiselles de Rochefort (1967) sont les plus connus des films " en chanté" de Jacques Demy. Réalisé en 1982, Une chambre en ville n'a pas laissé une trace aussi profonde. Il n'en reste pas moins une belle réussite, incomprise à l'époque sans doute à cause de son audace d'aborder par le biais de la comédie musicale des thèmes sérieux et graves tels la déchirure du couple et les luttes sociales. Situé à Nantes comme le sublime Lola, le film narre l'amour fou d'un ouvrier militant et d'une fille d'aristocrate, sur fond de manifestations et de tragédie privée. Assurément le film le plus sombre de son auteur, Une chambre en ville possède une force expressionniste des plus frappantes. Et si Michel Colombier, remplaçant le fidèle complice musical Michel Legrand, n'a pas le talent fou de celui-ci, on reste impressionné par la scène de confrontation dans la rue, où les manifestants chantent " Flicaille, racaille!" à l'unisson...