La filmographie de Manu Bonmariage est aussi vaste que passionnante. Caméraman à la RTB (pas encore F), il y devient réalisateur, même si une bureaucratie coincée lui demande dès lors de... rendre sa caméra! Du beurre dans les tartines (s...

La filmographie de Manu Bonmariage est aussi vaste que passionnante. Caméraman à la RTB (pas encore F), il y devient réalisateur, même si une bureaucratie coincée lui demande dès lors de... rendre sa caméra! Du beurre dans les tartines (sur les travailleurs d'une entreprise en restructuration, 1980) précède de nombreuses et marquantes contributions à l'émission Strip-Tease. Côté solo, les documentaires, tous remarquables, se succèdent, de J'ose (1983, sur un jeune en rupture) à Vivre sa mort (2015, sur la fin de vie) en passant notamment par Allô Police (1987, sur les rapports policiers-citoyens), Les Amants d'assises (1992, son plus grand succès, sur un couple criminel attendant son jugement), Baria et le grand mariage (2001, sur le mariage forcé d'une jeune Comorienne de Marseille) et Ainsi soit-il (2007, sur l'histoire d'amour d'un curé avec son assistante paroissiale). Un coffret de DVD paru en 2008 reprend les quatre derniers cités, témoignages d'un cinéma centré sur les gens, chevillé au réel et surtout à l'humain dans sa diversité, sa complexité, son originalité, que Manu Bonmariage, curieux, ouvert et solidaire, aime et sait si bien approcher, caméra sur l'épaule.