Twist and Loud commence et se termine au même endroit: dans un conservatoire public de musique populaire, la Popakademie Baden-Württemberg. Drôle d'idée pour retracer les débuts retentissants du r...

Twist and Loud commence et se termine au même endroit: dans un conservatoire public de musique populaire, la Popakademie Baden-Württemberg. Drôle d'idée pour retracer les débuts retentissants du rock, ce gamin impertinent et rebelle, que de se promener dans une institution à la rencontre d'étudiants en musicologie. Ce n'est pas le seul défaut de ce docu qu'Arte aurait pour le coup dû laisser en terres germanophones. Ici, des Allemands racontent Radio Caroline. On se souvient de l'apparition de Beatclub sur la télé teutonne et on rend visite à un agriculteur qui a transformé sa grange en musée d'amplis Marshall. Dave Davies a beau raconter comment a été créé le riff de You Really Got Me, et Ozzy Osbourne, Ian Gillan et Jimmy Page y aller de leur petite intervention... Faut pas s'étonner, avec des docus aussi passe-partout, plan-plan et peu assumé, que les gamins préfèrent aller mater des vidéos de Damso et de Roméo Elvis sur YouTube...