Constamment qualifiés de menteurs et d'ennemis du peuple par leur consternant chef d'État, 350 journaux américains ripostaient le 16 août dernier contre Donald Trump en publiant des éditoriaux réclamant le respect du premier amendement de la Constitution. En l'occurrence celui relatif à la liberté de culte, d'expression et de la presse. Le quotidien The New York Times est assurément la cible privilégiée et le meilleur ennemi du président des États-Unis. Dans la foulée de son élection, le journal de référence a ouvert ses portes p...