On ne pouvait sans doute rêver sujet plus dans l'air du temps que The S hock Doctrine, documentaire soufflant de Michael Winterbottom et Mat Whitecross, inspiré du best-seller éponyme de Naomi Klein ( No Logo). Auteur auparavant de The Road to Guantanamo, le duo de réalisateurs britanniques y prend la mesure du "capitalisme du désastre". Et récuse la théorie couramment admise voulant que économie de marché et démocratie aillent généralement de pair, pour affirmer au contraire, que le capitalisme se nourrit de situations de crise aiguë (qu'il a, au besoin, provoquées) pour être imposé à des populations en état de choc. De cette thèse, le film ( critique en page 33) fait la démonstration éloquente à l'a...