Pas un, ni deux mais cinq formats différents. Décidément, les tablettes n'en finissent plus de jouer sur les tailles d'écran. En se déclinant à ce rythme de 7 à 11 pouces, on atteindra bientôt les diagonales des téléviseurs. Plus qu'une question de goût, il s'agit surtout de s'adapter à des usages différents. Les petits modèles, initiés par Samsung et repris récemment par Google avec la Nexus, emportent tous les suffrages des travailleurs (très) mobiles. ...

Pas un, ni deux mais cinq formats différents. Décidément, les tablettes n'en finissent plus de jouer sur les tailles d'écran. En se déclinant à ce rythme de 7 à 11 pouces, on atteindra bientôt les diagonales des téléviseurs. Plus qu'une question de goût, il s'agit surtout de s'adapter à des usages différents. Les petits modèles, initiés par Samsung et repris récemment par Google avec la Nexus, emportent tous les suffrages des travailleurs (très) mobiles. Faciles à glisser dans une sacoche, ces ardoises offrent une excellente autonomie et surtout se révèlent plus économiques à l'achat. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si l'indétrônable Apple, qui jurait hier encore que seul le format de 10 pouces était pertinent pour une tablette, vient de sortir son iPad Mini. Cette déclinaison XXS offre une prise en main idéale pour les enfants, un public très attiré par ces joujoux high-tech si simples à utiliser. Sony a d'ailleurs résolu un problème pour les parents en apportant sur son Xperia, au format 10 pouces celui-là, un gestionnaire de session. Concrètement, il est enfin possible de créer des comptes personnalisés pour les différents membres d'une même famille. Cela permet d'interdire le surf sur le Web aux plus jeunes et de limiter l'accès de certaines personnes aux applications sensibles (mails, Facebookà). Chez Focus, on s'étonne encore que, mis à part Gulli ( lire encadré), personne ne propose de minuterie pour limiter l'usage de la tablette dans la duréeà En attendant, Samsung, avec la Galaxy Note 10.1, s'intéresse à tous ceux qui travaillent avec leur tablette en permettant de scinder l'écran en deux. A droite, le navigateur Internet et à gauche, une feuille de saisie de texte. C'est très pratique pour prendre des notes à la volée à l'aide du stylet tout en lisant ses mails. Sony, encore lui, va encore plus loin en permettant de créer des " widgets " flottants (en surexposition sur l'écran) comprenant une calculatrice, une télécommande pour la télévision ou les cours de la Bourse. L'idée derrière toutes ces initiatives est de s'approcher au plus près des possibilités d'un ordinateur. Aussi, certains font un choix bien plus radical encore en intégrant directement Windows à leur matériel. N'est-ce pas plus simple de préférer l'original à la copie ? A.M.L.