de Pierre Bordage, ÉDITIONS Au Diable Vauvert, 264 pages.
...

de Pierre Bordage, ÉDITIONS Au Diable Vauvert, 264 pages. 7 Auteur culte de science-fiction, notamment grâce à ses trilogies Les Guerriers du silence (1993-1995) ou La Trilogie des prophéties (2001-2005), Pierre Bordage propose ici un huis clos passionnant sur le monde du casino en général, et les fanatiques de la roulette électronique en particulier. Une succession de chapitres courts, livrés chacun comme en un souffle ininterrompu, consacrés à autant de portraits de joueurs vieillissants puis à la relation des interactions entre ces derniers. à le lire, le monde parallèle des parieurs frénétiques s'apparente à celui de (très) dispendieux piliers de comptoir: le casino -"qui dépouille ses clients avec une gentillesse bonhomme"- et sa directrice accueillent à la manière d'un barman peu intrusif une belle poignée de "junkies du jeu" issus de toutes les classes sociales -vendeuse, peintre réputé, pères de famille, SDF ou nobles désargentés tirés à quatre épingles, dilettantes-; tous ces furieux en quête d'émotions fortes viennent trouver là matière à épicer des vies ternes ou tristes, en s'en remettant totalement au hasard sinon au "Dieu zéro", dans une "chasse au vert" -la couleur dudit zéro sur la roulette- pompant économies, découverts autorisés et jusqu'aux derniers sous grappillés à des comparses plus en veine. Situé à Château-l'Envieux (bien entendu), ce temple des grandes peines et des exultations éphémères offre à ceux qui le peuvent son "loisir exorbitant", "l'odeur familière des rêves et déceptions enlacés", y compris les samedis soirs où les familiers s'agacent du débarquement de touristes en goguette, venus là dépenser trois sous bercés par une musique minable. On s'y rencontre, aussi, et heureusement, jusqu'à parfois retrouver dans la chair ou les émotions amoureuses une bonne raison de ne plus s'y repointer chaque jour dès l'ouverture... F.P.