Peu de disciplines artistiques ont autant dialogué que la peinture et le cinéma. A la création du cinématographe, ce n'est pas par hasard que l'on choisit de projeter les images sur un écran au format évoquant (par ses proportions relatives, sa diagonale) les dimensions d'une oeuvre picturale telle qu'en exposaient galeries et musées. Longtemps, quand on allait au cinéma, on allait "se faire une toile", selon une expression passée de mode mais assurément très évocatrice. Et si certains cinéastes considèrent l'écran comme une fenêtre ouverte sur le monde (des frères Lumière aux frères Darden...