"Burn the Night/Bruciare la Notte"

Pianiste, compositeur et performer italien, Tiziano Popoli produit depuis une quarantaine d'années des projets musicaux, des installations sonores et des bandes originales pour le milieu de la vidéo, de la radio, du cinéma, du théâtre et de la danse. Burn the Night/Bruciare la Notte: Original Recordings, 1983-1989 en italien dans le te...

Pianiste, compositeur et performer italien, Tiziano Popoli produit depuis une quarantaine d'années des projets musicaux, des installations sonores et des bandes originales pour le milieu de la vidéo, de la radio, du cinéma, du théâtre et de la danse. Burn the Night/Bruciare la Notte: Original Recordings, 1983-1989 en italien dans le texte, n'en est pas moins la première collection archivant le travail du minimaliste italien. Ancien élève du compositeur et chef d'orchestre vénitien Bruno Maderna, au sujet duquel il a d'ailleurs écrit dans diverses publications académiques, Popoli trace sa route entre musique d'avant-garde, électro classe et pop new wave glacée. Minimalisme, expérimentation sonore, musique traditionnelle, field recording et arts interactifs... Les passions de Popoli s'entrechoquent sur cet exceptionnel témoignage. Jamais sortis sur supports physiques, ces quatorze titres enregistrés entre 1983 et 1989 rendent la nuit élégante et embrassent les accidents et les expérimentations. Twist a des allures de conversation téléphonique extraterrestre. Svelf envahit discrètement la piste de danse au coeur de la nuit. Tandis que Iunu-Wenimo transforme un chantier en club disco new-yorkais où on chante en français. Trip d'un quart d'heure ( Mimetico Erettile), intermède jouette ( Canzone Canina), ambiance de film à suspense ( Minimal Dance), invitations au voyage ( L'Amour fou, Una Libbra di Cielo)... Marqué par l'audace de son géniteur et la pop music radiophonique de l'époque, Bruciare la Notte est une merveilleuse entrée dans la tête et la musique d'un artiste méconnu bien moins hermétique qu'il pourrait le laisser imaginer.