"Container"

LCD Soundsystem et James Murphy te manquent? Tu as adoré le discours critique de Gang of Four et t'avais des posters de Depeche Mode dans ta chambre? Tu devrais alors pouvoir trouver ton bonheur dans le premier album de The Wants. Ces deux dernières années, Bodega s'est imposé comme l'une des sensations de la scène rock new-y...

LCD Soundsystem et James Murphy te manquent? Tu as adoré le discours critique de Gang of Four et t'avais des posters de Depeche Mode dans ta chambre? Tu devrais alors pouvoir trouver ton bonheur dans le premier album de The Wants. Ces deux dernières années, Bodega s'est imposé comme l'une des sensations de la scène rock new-yorkaise grâce à des concerts haut de gamme et un album ( Endless Scroll) produit par Austin Brown de Parquet Courts. Si on vient à parler de Bodega, c'est que The Wants est porté par deux de ses membres: le guitariste Madison Velding-VanDam et la bassiste Heather Elle. Flanqué du batteur Jason Gates, le tandem de Brooklyn signe un disque de confinement qui remue dans l'obscurité du désastre. Container est blindé de références: Kraftwerk, David Bowie, Nine Inch Nails. Puis surtout au début des années 2000, à LCD Soundsystem, The Rapture et tous ces groupes qui ramenaient les guitares en boîtes. Fear My Society sonne comme une fausse reprise du groupe cher à Dave Gahan. The Motor a été inspiré par Lost Highway de David Lynch... The Wants fait ce qui lui plaît. Il glisse même des intermèdes instrumentaux et lugubres entre ses chansons, renforçant son côté sombre et claustrophobe. Quelques extraits ont beau baigner un peu trop profondément dans les eaux stagnantes des eighties, The Wants transpire l'angoisse de notre époque, épingle les méfaits d'une société capitaliste ultraconsumériste et l'obscurité qui se dégage de notre climat politique et social. "I don't know if I buy or sell. Will you love me if I'm a failure" ( Fear My Society)? Efficacité garantie.