Scénariste de Saw et Insidious, Leigh Whannell fait de l'homme invisible un époux abusif et toxique dans cette énième adaptation du classique de H. G. Wells....

Scénariste de Saw et Insidious, Leigh Whannell fait de l'homme invisible un époux abusif et toxique dans cette énième adaptation du classique de H. G. Wells. L'angle est malin, et l'élégante première partie du film, qui ose les silences et les moments de suspension, excelle à suggérer la menace fantôme d'une emprise masculine narcissique et malade qui isole et emprisonne. La suite, hélas, cède un peu trop complaisamment aux sirènes d'une surenchère assez grossière où la peur semble réductible à un concept à géométrie étrangement variable. De tous les plans, Elisabeth Moss met du coeur à l'ouvrage, jusque dans le final équivoque et poussif de cette production Blumhouse aux deux visages.