Découvert en 2018 au festival de Cannes, The House That Jack Built, le dernier opus de Lars von Trier, avait secoué la Croisette. Le réalisateur danois ne s'embarrasse pas, il est vrai, de ménager le spectateur avec cet autoportrait méticuleux de Jack (Matt Dillon, affolant), un tueur en série se piquant d'architecture et assimilant son entreprise criminelle à l'oeuvre d'...