De Simon Stone. Avec Geoffrey Rush, Sam Neill, Miranda Otto. 1 h 39. Dist: Coming Soon. (1) - De et avec John Krasinski. Avec Margo Martindale, Richard Jenkins, Anna Kendrick. 1 h 28. Dist: Sony. (2)
...

De Simon Stone. Avec Geoffrey Rush, Sam Neill, Miranda Otto. 1 h 39. Dist: Coming Soon. (1) - De et avec John Krasinski. Avec Margo Martindale, Richard Jenkins, Anna Kendrick. 1 h 28. Dist: Sony. (2) 7 (1) - 6 (2) Après un long exil, Christian (Paul Schneider) redécouvre la morne ville australienne où il a grandi à l'occasion du remariage de son père (Geoffrey Rush), un industriel local, avec la jeune Anna (Anna Torv). Minées de souvenirs plus ou moins enfouis, leurs retrouvailles sont crispées. Celles avec Oliver (Ewen Leslie), l'ami d'enfance, sont plus chaleureuses, mais ouvrent aussi sur de lourds secrets qui vont secouer la petite communauté. Inspiré du Canard sauvage d'Henrik Ibsen, le premier long métrage de Simon Stone explore les liens de famille et l'amitié au fil d'une trame toute d'intensité rentrée. Conduit en finesse et soutenu par une distribution de premier ordre révélant Odessa Young aux côtés des Geoffrey Rush et autre Sam Neill, ce drame intime laisse une empreinte durable. Une découverte. On reste dans le champ de la famille avec The Hollars, de l'acteur/scénariste/réalisateur américain John Krasinski. Ce dernier explique, en bonus, avoir été notamment inspiré par Terms of Endearment (Tendres passions), de James L. Brooks, ce qui pose à la fois l'ambition et les limites du propos. Le film débute sous de sombres auspices, puisqu'à la perspective de la faillite de l'entreprise paternelle s'ajoute la tumeur cérébrale dont est diagnostiquée la mère (Margo Martindale), circonstances qui vont ramener John (Krasinski) au bercail, laissant derrière lui Rebecca (Anna Kendrick), sa compagne enceinte de huit mois, pour tenter de composer avec une famille quelque peu dysfonctionnelle. Un con- texte plombé dans lequel cette comédie dramatique se déploie en une gamme d'émotions contrastées, sans éviter totalement l'écueil de la mièvrerie... J.F. PL.