Ils semblent dépourvus de remords. Leur détachement est glaçant. Fans de John Wayne, d'Al Pacino et de Marlon Brando, ils sont d'anciens tortionnaires, ont terrorisé, mutilé, massacré des milliers d'opposants politique...

Ils semblent dépourvus de remords. Leur détachement est glaçant. Fans de John Wayne, d'Al Pacino et de Marlon Brando, ils sont d'anciens tortionnaires, ont terrorisé, mutilé, massacré des milliers d'opposants politiques, communistes, syndicalistes, intellectuels, sous l'oeil bienveillant de l'armée. Aujourd'hui, ils s'improvisent acteurs et rejouent les atrocités dont ils ont été les auteurs. En Indonésie, en 1965 et 1966, plus d'un millions de personnes furent torturées et sauvagement assassinées par des troupes paramilitaires avec la bénédiction de Mohammed Suharto, futur président de la république. Anwar et ses potes furent de ces bourreaux. Devant la caméra de Joshua Oppenheimer, ils reconstituent avec plaisir et même fierté les séances de torture et les exécutions. Montrent sur les lieux de exactions comment ils s'y prenaient pour faire parler des mecs ou les étrangler avec un câble... Une espèce de C'est arrivé près de chez vous pour de vrai dont Oppenheimer a réalisé une suite ( The Look of silence). À ne rater sous aucun prétexte.