C'est l'un des livres-clés consacrés à l'Histoire de la musique techno: pour la première fois, Techno Rebels bénéficie d'une traduction française, 20 ans après sa publication initiale. En 1999, l'Américain Dan Sicko était l'un des premiers à consacrer un ouvrage fouillé à un mouvemen...

C'est l'un des livres-clés consacrés à l'Histoire de la musique techno: pour la première fois, Techno Rebels bénéficie d'une traduction française, 20 ans après sa publication initiale. En 1999, l'Américain Dan Sicko était l'un des premiers à consacrer un ouvrage fouillé à un mouvement musical longtemps resté dans les marges. Il le fit en se concentrant sur la ville qui l'a vu naître: Detroit, dont les ruines urbaines serviront de berceau "idéal" aux visions futuristes de la techno. Le livre ne fait pas l'impasse sur ses ramifications européennes -anglaises, allemandes et même belges. Mais chaque fois, Sicko prend soin de revenir à la source. Dès le départ, il remonte ainsi la piste jusqu'à la scène musicale et les clubs du début des années 70-80, juste avant l'arrivée de la révolution électronique. Parce que le récit de ces racines souterraines est moins connu, ce premier chapitre est aussi le plus passionnant: l'influence du disco, de la dance européenne, des différentes soirées lycéennes de la ville... Le terreau est idéal pour l'éclosion des fameux Belleville Three -Juan Atkins, Derrick May, et Kevin Saunderson- qui, en donnant leur propre vision de la house de Chicago, créeront une nouvelle musique. Un véritable mouvement, qui malgré sa mainstreamisation, ne perdra jamais de vue ses racines underground.