Si Josef von Sternberg et Marlene Dietrich ne s'étaient pas rencontrés, l'Histoire du cinéma aurait été privée de sept grandes et belles pages! Sept pages pour autant de films réalisés par le premier avec la seconde dans le rôle principal féminin. Quatre de ces pures merveilles font l'objet aujourd'hui d'une édition aux formats Blu-ray et DVD (livrés tous deux en combo) par Elephant, un des deux éditeurs français de référence avec Carlotta. Agent X27 (1931), Shanghaï Express (1932), L'Impératrice rouge (1934) et La Femme et le Pantin (1935) venant s'ajouter à Blonde Vénus, déjà disponible chez le même éditeur, et sous une forme très comparable.

C'est à Berlin, en 1929, que tout se joua, quand le génial cinéaste juif et viennois fut appelé à réaliser L'Ange bleu et qu'il choisit pour incarner le rôle de Lola-Lola une jeune comédienne de 28 ans jusque-là confinée aux seconds rôles. Ce sera le seul film allemand de la carrière de Sternberg (et le premier film parlant tourné en Allemagne), et il propulsera Dietrich vers la gloire, avec son personnage de chanteuse de cabaret affolant un austère professeur joué par Emil Jannings.

Quand Hollywood lui fera les yeux doux, le réalisateur n'hésitera pas à quitter un pays promis aux nazis. En 1930, l'année où sort L'Ange bleu, il est en Amérique, où Marlene l'a suivi et où ils tournent ensemble le premier d'une série de six films glamour et sulfureux: Coeursbrûlés. À ce drame amoureux sur fond de Légion étrangère et d'Afrique du Nord reconstituée en studio succédera très vite Agent X27 (inspiré par l'espionne Mata Hari). Puis ce seront Shanghaï Express (sur les passagers d'un train filant à grand risque dans une Chine entièrement recréée en studio), Blonde Vénus (avec son numéro de cabaret où Marlene porte un costume de... gorille), L'Impératrice rouge (sur Catherine II, dans une Russie de studio, bien sûr) et enfin La Femme et le Pantin (adaptation du roman passionnel de Pierre Louÿs). Sternberg aligne les séquences d'anthologie avec une folle maîtrise, tissant une toile en noir et blanc sublime où s'épanouit son actrice fétiche. Les personnages que joue Dietrich sont superbes et extrêmes, ultra sensuels et habillés à merveille par le chef costumier de la Paramount Travis Banton. En fille perdue ou (plus volontiers) en femme fatale, elle enflamme l'écran d'un Hollywood libre, extravagant, osant tout en matière érotique dans cette période "pre-code" où la censure et les restrictions morales du pudibond code Hays ne sont pas encore imposées. À voir et revoir absolument, dans une édition digitale où on peut aussi savourer les bonus éclairés autant qu'exaltés de Jean-Pierre Dionnet.

Agent X27/ Shanghaï Express/ L'Impératrice rouge/ La Femme et le Pantin

De Josef von Sternberg. Avec Marlene Dietrich. Dist: Elephant.

10