"Sparkle Hard"

Sur la pochette, un vieux couple fait de la voile non loin de la côte, la panse bronzée et les seins (un peu tombants) à l'air. L'image est jolie. Step...

Sur la pochette, un vieux couple fait de la voile non loin de la côte, la panse bronzée et les seins (un peu tombants) à l'air. L'image est jolie. Stephen Malkmus va sur ses 52 ans mais le chanteur et guitariste de feu Pavement garde son âme libre d'éternel adolescent. Enregistré dans un nouveau studio de Portland avec Chris Funk des Decemberists, Sparkle Hard souffle le chaud et le froid. Le disque commence plutôt bien, porté par l'évidence pop et bancale du bonhomme ( Future Suite, Bike Lane, Middle America). Puis il se noie avec des morceaux bateaux ( Shiggy), fait chanter Kim Gordon de feu Sonic Youth sur de la country ( Refute) et s'essaie à l'autotune ( Rattler). L'enfer est parfois pavé de bonnes intentions...