La jouissive dégringolade du stade oral au stade anal de la télévision a eu lieu sous South Park...

La jouissive dégringolade du stade oral au stade anal de la télévision a eu lieu sous South Park. D'abord simplement potaches, les aventures de Stan, Kyle, Cartman et Kenny ont évolué vers une satire particulièrement goûtue de la société américaine et de sa psyché. Avec l'irrévérence comme matrice et le scato comme exutoire, South Park a pété dans la soie dont se drapent les adultes, détournant l'actu et les grandes névroses du temps pour pointer l'absurdité de l'existence.