On en parle comme d'une forêt oubliée. Sur la côte Est du Brésil, la "Mata Atlantica" rétrécit silencieusement à l'ombre de sa soeur jumelle, la forêt amazonienne, sur laquelle sont braqués les projecteurs du monde entier. L'indifférence est quasi totale. Initialement, sa végétation recouvrait pourtant 15% du pays. Aussi fragmentée que menacée, la zone tropicale en question a désormais perdu 90...

On en parle comme d'une forêt oubliée. Sur la côte Est du Brésil, la "Mata Atlantica" rétrécit silencieusement à l'ombre de sa soeur jumelle, la forêt amazonienne, sur laquelle sont braqués les projecteurs du monde entier. L'indifférence est quasi totale. Initialement, sa végétation recouvrait pourtant 15% du pays. Aussi fragmentée que menacée, la zone tropicale en question a désormais perdu 90% de son étendue. Cette mort inéluctable entraîne dans son sillage un silence assourdissant, celui des grenouilles naines et autres singes hurleurs ayant élu domicile dans cet irremplaçable habitat primaire. Heureusement, il existe des initiatives pour contrer cette déforestation galopante ainsi que l'effrayant mutisme qu'elle engendre. Ainsi de Sebastião Salgado qui y a déjà fait replanter plus de vingt millions d'arbres. Très loin de la figure tutélaire visuelle planant sur cette densité végétale, Stephan De Broyer s'est immergé à plusieurs reprises -de nombreux allers-retours entre 2004 et 2018- au coeur de ce magma vert où il semble impossible de poser un appareil. Il en ramène des images magnétiques débarrassées de tout discours, de toute vaine argumentation. L'oeil se fixe sur ce foisonnement fascinant dont l'intéressé convoque tout le nuancier: brumes envoûtantes, touches lumineuses raréfiées, jaillissements chromatiques impromptus, obscurités mystérieuses, anfractuosités aux contours sexuels, plantes comme des sceptres... Chacune des images se contemple comme le tableau d'un royaume dont la disparition ne saurait être qu'éphémère tant puissantes sont les émergences qui s'y expriment. Rarement on aura vu un territoire aussi "fidèlement" restitué de l'intérieur. Séduit? On notera que parallèlement à l'exposition du Botanique, la A-Galerie à Bruxelles donne à voir d'autres images de De Broyer qui ont le bon goût de se frotter aux sculptures de Nathan Clumeck.