"Oil of Every Pearl's Un-Sides"

Oil of Every Pearl's Un-Sides n'est pas seulement le premier véritable album de SOPHIE, chanteuse/productrice écossaise, née Sophie Xeon. C'est d'abord et avant tout une grande machine à essorer la pop. Vous êtes lassés des tubes FM, calibrés pour séduire et brosser dans le sens du poil? SOPHIE va v...

Oil of Every Pearl's Un-Sides n'est pas seulement le premier véritable album de SOPHIE, chanteuse/productrice écossaise, née Sophie Xeon. C'est d'abord et avant tout une grande machine à essorer la pop. Vous êtes lassés des tubes FM, calibrés pour séduire et brosser dans le sens du poil? SOPHIE va vous rincer l'oreille... Après avoir frayé avec le label/collectif post-situationniste PC Music, sorti une première "compilation" ( Product), et placé des sons aussi bien pour Madonna que chez le rappeur Vince Staples, la productrice réussit ici un véritable tour de force. La tactique? Lâcher une ballade ultra-sentimentale en ouverture pour faire diversion (le premier single It's Okay To Cry), puis enchaîner directement avec le matraquage métallique de Ponyboy. À partir de là, SOPHIE va oser les coups les plus tordus, entre électro beau bizarre, dance trash, déviances K-pop, et motifs industriels. La mélodie de Faceshopping, par exemple , est concassée, retournée dans tous les sens, prenant à peine le temps de respirer. Longue plainte sensible, Infatuation est un monde en soi, tortueux et grésillant, là où Not Okay sonne comme une petite chambre aux horreurs, suite imaginaire et décharnée au Windowlicker d'Aphex Twin. La pop a toujours eu cette particularité de pouvoir à la fois se présenter au premier degré et développer parallèlement un discours sur sa propre artificialité. Celui que SOPHIE a mis au point est particulièrement saisissant.