" Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine..." On se souvient qu'en 2016, Rogue One, premier spin-off de la franchise Star Wars, situait son action tout juste avant les événements du matriciel A New Hope de 1977. Consacré à la jeunesse du personnage jadis campé par Harrison Ford, Solo rem...

" Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine..." On se souvient qu'en 2016, Rogue One, premier spin-off de la franchise Star Wars, situait son action tout juste avant les événements du matriciel A New Hope de 1977. Consacré à la jeunesse du personnage jadis campé par Harrison Ford, Solo remonte encore un peu plus loin dans le temps, cueillant le jeune Han dans les rues de sa planète natale, Corellia, où il se bat pour sa survie et rêve de voler dans les étoiles. Origine du patronyme Solo, rencontre chahutée avec Chewbacca, naissance de son amitié en dents de scie avec Lando Calrissian... D'emblée dans le vif du sujet, le film déroule ses passages obligés de façon assez attendue. Annoncé comme l'épisode le plus drôle de la saga, le deuxième dérivé de la franchise en est en tout cas probablement le plus "goofy", raccord en cela avec la vision du scénariste historique Lawrence Kasdan, qui n'a jamais caché sa préférence pour le personnage de Solo. Rythmé, fun, léger, efficace, très orienté action, ce nouveau space opera aux accents prononcés de western manque pourtant sans doute d'un chouïa de coffre et surtout d'impertinence. Ce qui fait regretter le débarquage en plein tournage du tandem de réalisateurs Phil Lord et Chris Miller ( The Lego Movie) au profit du vétéran Ron Howard, et explique sans doute en partie le petit flop réalisé par le film au box-office international. Édition Blu-ray deux disques logiquement gavée de suppléments.