"Deacon"

Dans l'entreprise de rénovation du r'n'b, lancée depuis une bonne dizaine d'années, Serpentwithfeet, alias Josiah Wise, est probablement l'un de ceux qui aura le pl...

Dans l'entreprise de rénovation du r'n'b, lancée depuis une bonne dizaine d'années, Serpentwithfeet, alias Josiah Wise, est probablement l'un de ceux qui aura le plus bougé les lignes. En 2018, son premier album Soil avait le charme baroque d'un disque noueux, tout en tension amoureuse, questionnant en filigrane l'expérience d'un Noir puisant dans le gospel pour exprimer sa sexualité gay. Sur Deacon, le geste de Serpentwithfeet est toujours aussi inventif et complexe, mais peut-être plus apaisé, moins torturé. Les harmonies vocales r'n'b dominent encore ( Malik), mais pour s'évader sur des musiques désormais plus limpides, à l'image du superbe Fellowship, conclusion chatoyante d'un disque dont le principal défaut est peut-être sa durée, même pas une demi-heure au compteur.