Dopant les intelligences artificielles liées à l'édition photo et vidéo, le deep learning permet à un algorithme d'apprendre par lui-même. Deep Nostalgia de MyHeritage s'illustre comme le dernier exemple dingue de cette techno...

Dopant les intelligences artificielles liées à l'édition photo et vidéo, le deep learning permet à un algorithme d'apprendre par lui-même. Deep Nostalgia de MyHeritage s'illustre comme le dernier exemple dingue de cette techno qui s'apparente à la découverte du feu. Impensable il y a à peine dix ans, ce site web anime ainsi n'importe quel visage photographié au fil d'une vidéo d'une quinzaine de seconde. La séquence qui semble filmer le sujet en train de se préparer à être pris en photo ajoute un petit sourire et un mouvement de regard pour un résultat assez naturel. Appliqué à un proche disparu, l'effet est saisissant. Mais il ne peut animer plusieurs visages et ne gère pas les corps entiers. Le processus automatisé demande, en pratique, de simplement uploader une photo sur myheritage.fr. Le service est gratuit pour cinq clichés si l'on possède un compte Facebook ou Google. Cette démarche qui pourrait changer notre approche du deuil élève en tout cas le débat du deep learning, trop souvent lié à des initiatives de faussaires glauques comme en témoignent Deep Voice et Deepfakes.