Pendant plus de cent ans, le mépris et la vulgarité des hommes s'est affichée dans des jardins d'acclimatation, des cirques, des théâtres ou encore aux expositions coloniales et universelles. Les exhibitions ethnographiq...

Pendant plus de cent ans, le mépris et la vulgarité des hommes s'est affichée dans des jardins d'acclimatation, des cirques, des théâtres ou encore aux expositions coloniales et universelles. Les exhibitions ethnographiques, grotesques et caricaturales mises en scène au service des empires, ont eu pour but de justifier leur hiérarchisation des races et de glorifier le bien-fondé de leur politique coloniale. Cette propagande écoeurante, passage progressif d'un racisme exotique à un racisme populaire et destinée à faire goûter aux conquêtes impériales ceux qui ne voyagent pas, a pourtant été bannie des mémoires collectives. De la naissance du phénomène à son déclin en forme de prise de conscience, ce documentaire, chargé de l'âme de ces femmes, de ces hommes arrachés à leurs terres, lève une fois pour toutes le voile sur les douloureux errements du passé. Et, par une expertise rigoureuse, grave dans le marbre le traumatisme mutique de quatre figures dont l'Histoire n'aura finalement pas oublié les noms. Sordide mais primordial.