"Mixing Colours"

La promotion s'emballe pour cette collaboration entre les frères Eno, publiée via Deutsche Grammophon. Il s'agit d'une seconde fois si l'on considère l'album des frères...

La promotion s'emballe pour cette collaboration entre les frères Eno, publiée via Deutsche Grammophon. Il s'agit d'une seconde fois si l'on considère l'album des frères Eno et de Daniel Lanois, Apollo, en 1983 . Et alors? Dialogue musical entre le musicien-star Brian au C.V. mastoc (Bowie, Talking Heads, U2, etc.) et le nettement plus discret Roger, son cadet de dix ans, il s'agit essentiellement de piano et de claviers éthérés reflétant l'un envers les autres l'attentisme musical généralement qualifié d' ambient. Jamais désagréable, la musique ne dépasse pas l'ameublement anecdotique, sans surprise ni inventivité, sans véritable enjeu sauf peut-être celui de vouloir à tout prix combler le silence. Convenu et décevant. Comme les mini-films supposés illustrer trois titres de l'album.