On a failli ne pas pouvoir le lire, l'éditeur français (au Diable Vauvert) ayant hésité à le publier. Il aura finalement sans doute été poussé dans le dos par la sortie prochaine dans les salles obscures (prévue pour mars 2018) de l'adaptation du premier volet, car voici enfin la suite de R...

On a failli ne pas pouvoir le lire, l'éditeur français (au Diable Vauvert) ayant hésité à le publier. Il aura finalement sans doute été poussé dans le dos par la sortie prochaine dans les salles obscures (prévue pour mars 2018) de l'adaptation du premier volet, car voici enfin la suite de Rempart sud:Annihilation. Petit rappel pour les absents: une zone est apparue sur terre, échappant totalement au contrôle humain. On y envoie régulièrement des équipes de scientifiques qui, soit n'en reviennent pas, soit réapparaissent fous ou atteints de cancers incurables. Le premier tome racontait la dernière expédition dans la zone X du point de vue de la biologiste de l'équipe. Le deuxième volet s'ouvre sur la prise de fonction de Control, le nouveau directeur de Rempart sud, organisme qui gère la frontière avec la zone X. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la tâche n'est pas aisée... Control ne sait pas très bien pour qui il travaille et doit rendre des comptes à une mystérieuse organisation qui chapeaute son organisme et semble ne pas être ce qu'elle prétend être... Ce deuxième volet démarre plus lentement que le premier, et l'auteur y délaisse l'ambiance à la Lovecraft pour un récit d'espionnage. Si le récit est long à la détente, son final est particulièrement réussi. Espérons qu'il ne faille pas trop attendre le dernier volet!