Régis Wargnier s'était intéressé au Népal. Pierre Schoeller à l'Irak et Agnès Merlet au Liban. Claire Denis s'était penchée sur le Tchad et Yolande Moreau sur Calais et Grande-Synthe... Pour le sixième volet de Réf...

Régis Wargnier s'était intéressé au Népal. Pierre Schoeller à l'Irak et Agnès Merlet au Liban. Claire Denis s'était penchée sur le Tchad et Yolande Moreau sur Calais et Grande-Synthe... Pour le sixième volet de Réfugiés, la série multimédia d'Arte Reportage, l'écrivain, réalisateur et homme de télé Yann Moix est lui aussi parti se promener dans les Hauts-de-France, au pied du tunnel sous la Manche. La Jungle n'est plus. Les exilés errent, jouent à cache-cache avec la police et les chauffeurs poids lourds pour tenter le passage vers l'Angleterre. Le chroniqueur cassant et tête à claques de Ruquier, lui, déambule caméscope à la main. Il part à la rencontre de ces gens enfermés. Enfermés dehors. Parle avec eux d'Angleterre et de littérature française. Et brosse, dans la douleur et la dureté du quotidien, avec un peu de poésie et même d'humour, les relations entre migrants, habitants et forces de l'ordre. Un regard intéressant malgré la place que prend comme toujours Moix et sa propension, pour le coup retenue, à se faire mousser.