"Kurt détestait être humilié. Il détestait ça. Dé-tes-tait ça. S'il pensait être humilié, tu voyais la rage sortir. Donc, il était toujours attentif et prudent quant à la manière avec laquelle l'art et le travail étaient présentés." En entendant les propos du bassiste de Nirvana Krist Novoselic, on ne peut s'empêcher d'imaginer ce qu'aurait pensé Kurt Cobain en matant calmement à côté de nous, affalé dans le fauteuil, le documentaire Montage of Heck réalisé par Brett Morgen ( Crossfire Hurricane). Visuellement, l'objet est plutôt réussi. Basé s...

"Kurt détestait être humilié. Il détestait ça. Dé-tes-tait ça. S'il pensait être humilié, tu voyais la rage sortir. Donc, il était toujours attentif et prudent quant à la manière avec laquelle l'art et le travail étaient présentés." En entendant les propos du bassiste de Nirvana Krist Novoselic, on ne peut s'empêcher d'imaginer ce qu'aurait pensé Kurt Cobain en matant calmement à côté de nous, affalé dans le fauteuil, le documentaire Montage of Heck réalisé par Brett Morgen ( Crossfire Hurricane). Visuellement, l'objet est plutôt réussi. Basé sur l'art, la musique, des films Super 8 et des enregistrements audio fournis par la famille de la rock star écorchée, le film présenté en 2015 au festival de Sundance comprend même des scènes audacieuses en dessin animé. Scènes qui, esthétiquement, fonctionnent d'ailleurs plutôt bien. Le problème n'est pas tant dans la forme que dans le fond: le portrait terriblement impudique, à sa manière stylisé et voyeuriste, d'une icône. Ou plutôt d'un fils, d'un mari, d'un père puisque plus que de tout autre chose, c'est de ça dont il s'agit ici. Pas de considérations sur les Melvins et les Vaselines, pas de connexion avec la scène Riot Grrrl d'Olympia ni de vrai zoom sur l'explosion grunge... Il est finalement très peu question de musique. Montage of Heck mise plutôt sur une intimité qui, très vite, rend mal à l'aise. Morgen sort le certificat de naissance de Kurt Donald Cobain. Des images de lui quand il était petit sur All Apologies en version comptine pour enfant... Puis d'autres choses nettement plus glauques. Ses relations compliquées avec sa famille. Les circonstances dérangeantes de ses premiers ébats sexuels (avec une dégénérée). Ou encore les interactions entre lui et sa femme, d'apparence défoncés, et leur fille encore bébé... Frances (qui est apparemment à l'origine du projet) n'apparaît pas dans ce portrait intégralement autorisé. Contrairement à quasi tout le reste de la famille... Wendy O'Connor, la maman de Kurt. Don Cobain, son père. Jenny, sa belle mère. Ou encore sa soeur Kim et bien évidemment sa veuve: la vilaine Courtney Love... Bienvenue dans le grand déballage de choses que vous n'avez pas envie de savoir. Tracy Marander, une des anciennes petites amies de l'icône grunge, et Krist Novoselic sont les personnes les plus éloignées de lui à s'exprimer. Près de 85 % des séquences ont beau être inédites, regarder Montage of Heck (du nom d'un collage sonore réalisé sur une cassette par Kurt en 1988) est aussi perturbant et questionnant que de se plonger dans son journal intime profané il y a 15 ans. Nonante pourcents de ce qui est raconté dans le film est faux, garantit par-dessus le marché l'ami de Cobain, Buzz Osborne...