Sacré Raowl. Contraction d'un bête nom d'humain et d'un cri de bête inhumain, "Raowl" porte bien son nom, car Raowl ne fait pas dans la dentelle: dans un univers entre Moyen Âge et Fantasy, il découpe, tranche, atomise, explose et écrase tout sur son passage, sauf les belles princesses qu'il croise. Car là aussi, les contes ont bien changé: désormais, les princesses sont "badass" et refusent de se faire embrasser par le premier prince venu, surtout quand il n'est pas du tout charmant! Drôle, rythmée, décomplexée, fantaisiste et moderne, cette nouvelle série humoristique de Tebo ( Captain Biceps) s'avère une des meilleures nouveautés "tous publics" de Dupuis depuis longtemps.

BD de Tebo, Éditions Dupuis, 72 pages.

8