De tous les films américains de Milos Forman, c'est sans doute le plus mésestimé. Justice est rendue aujourd'hui à Ragtime avec une réédition digitale de très grande qualité, tant par le remastering au standard Blu-ray que par la richesse des compléments qui l'accompagnent dans un fort beau coffret! Sorti en 1981 et huit fois nommé aux Oscars sans remporter la moindre statuette, cette adaptation soignée du roman de E. L. Doctorow nous fait voyager vers les États-Unis au tournant du XXe siècle. Plusieurs intrigues s'y croisent au départ, dont l'une mène à la révolvérisation d'un célèbre architecte (Stanford White, joué par l'écrivain Norman Mailer) par un milliardaire (Harry Kendall Thaw, campé par Robert Joy) fou de jalousie. Mais le récit se concentrera progressivement sur Coalhouse Walker Jr. (interprété par Howard E. Rollins Jr.). Ce pianiste afro-américain de talent, jeune père de famille, se verra humilié par des pompiers racistes, puis nié dans ses droits par les autorités. Sa frustration le conduisant vers une révolte violente... Plongée chorale dans un pays divisé socialement, ethniquement, Ragtime capte d'emblée l'attention, pour ne plus la lâcher. Ce très bon film témoigne d'une réalité brutale, violente, sans pour autant occulter les choses du désir, de l'amour, de l'amitié. Parmi les suppléments, on relève un entretien croisé et très animé entre Forman et la cinéaste Vera Chytilova, réalisé pendant le tournage, et une séquence coupée du montage final où Mariclare Costello incarne l'admirable Emma Goldman, anarchiste et féministe, rebelle inoubliable. Une séquence d'une dizaine de minutes abandonnée quand Ragtime dut être ramené de plus de 3 heures à sa durée finale de 2 h 36.

De Milos Forman. Avec Howard E. Rollins Jr., Elizabeth McGovern, Mary Steenburgen. 2 h 36. Dist: Coming Soon.

8