"Je suis africain"

Avant sa mort en septembre 2018, Rachid Taha travaillait sur ces dix titres qui traquent la question de l'identité sur plusieurs modes. Que ce soit dan...

Avant sa mort en septembre 2018, Rachid Taha travaillait sur ces dix titres qui traquent la question de l'identité sur plusieurs modes. Que ce soit dans la proclamation d'un lien à une terre aussi sentimentale que géographique (la plage titulaire) ou cette éternelle recherche de la transe première ( Like a Dervish). La collaboration de Jean Bashung Fauque donne un Minouche se voulant coquin alors que le duo avec Flèche Love -chanteuse aux racines également algériennes- s'expose sur Wahdi. Mais sans surprise, c'est quand Rachid plonge l'intensité de la musique arabe, en particulier du chaâbi, dans son CV rock, que la musique est la meilleure: sur les deux chansons qui ouvrent le disque, rappelant aussi combien il nous manque.