Cages d'escaliers tapissées à l'insulte et à la bombe de peinture, néons blafards, murs décrépis et mobilier sans valeur... Bienvenue au centre de Gand. Au coeur d'un triple immeuble construit dans les années 70. Un projet...

Cages d'escaliers tapissées à l'insulte et à la bombe de peinture, néons blafards, murs décrépis et mobilier sans valeur... Bienvenue au centre de Gand. Au coeur d'un triple immeuble construit dans les années 70. Un projet prestigieux avec l'une des plus belles vues sur la ville qui est devenu un repère de malheureux, de fous et de camés... Des gens qui comme ils disent ne seront pas les plus riches du cimetière. Dans Rabot, ils racontent leur vie quotidienne. Partagent leurs regrets. Leur désespoir parfois aussi. Ils se souviennent des nombreux suicides. Expliquent comment ils économisent leur tabac. Consommant leur misère devant la télé. Accompagné par la musique de Madensuyu et de son guitariste/pianiste Stijn De Gezelle (dont la réalisatrice partage la vie), le film esthétiquement léché de Christina Vandekerckhove croise des personnes âgées en manque de lien social, un mec qui a passé huit ans et demi en prison, une maniaco-dépressive bruyante qui hurle tout le temps et crache partout... Fort, dur, intime mais digne.