Finalement, R.E.M. n'a pas laissé tant d'enregistrements live que cela, en tout cas au regard de son importance. Depuis la fin du groupe, annoncée en 2011, seul un album "unplugged" est venu témoigner du parcours scénique de la formation d'Athens. C'est peu. A priori, la parution d'enregistrements effec...

Finalement, R.E.M. n'a pas laissé tant d'enregistrements live que cela, en tout cas au regard de son importance. Depuis la fin du groupe, annoncée en 2011, seul un album "unplugged" est venu témoigner du parcours scénique de la formation d'Athens. C'est peu. A priori, la parution d'enregistrements effectués par la BBC, et regroupant des sessions live captées entre 1984 et 2004, s'annonçait donc plutôt intrigante. Dans sa version maximaliste, le coffret comprend ainsi pas moins de huit CD. Logiquement, il fait la part belle aux titres sortis après 1991: c'est cette année-là que le groupe triomphe avec l'album Out of Time, et son single Losing My Religion. Avant cela, R.E.M. était, il faut bien le dire, avant tout une histoire nord-américaine, groupe alternatif favori des campus de Boston ou Seattle. Pour ceux qui auraient voulu explorer cette période, uniquement illustrée par un live à Nottingham de 1984, il faudra donc passer son chemin -a fortiori si vous vous rabattez sur la version "best of" ramassée sur deux CD. Il n'empêche: même s'il est "biaisé" et un peu bancal, R.E.M at the BBC montre un groupe qui, piégé par le succès, parvient malgré tout à briller et émouvoir, continuant de chercher des pistes de sortie, même s'il le fait en glissant ici et là dans l'ironie rageuse -" Welcome to the wonderful weekend long life experience known as summercamp for adults", annonce Michael Stipe au début de leur concert au festival de Glastonbury...