Lors que Steve Maryweather, major de sa promo d'agents secrets, fait un coming out fracassant à la remise des diplômes de l'American Intelligence Agency, il ne se doute pas que sa sortie du placard va le conduire à celui de West Hollywood, quartier gay par excellence de LA, où il va croupir pendan...

Lors que Steve Maryweather, major de sa promo d'agents secrets, fait un coming out fracassant à la remise des diplômes de l'American Intelligence Agency, il ne se doute pas que sa sortie du placard va le conduire à celui de West Hollywood, quartier gay par excellence de LA, où il va croupir pendant dix ans sans une seule mission. Jusqu'au jour où, avec ses recrues LGBTQIA+ tout en étant chaperonné par un mâle alpha, il va convaincre ses supérieurs que sa Queer Force mérite elle aussi de déjouer complots terroristes, trafics d'uranium, etc. Non sans flamboyance d'ailleurs... Créée par Gabe Liedman, acteur, producteur et scénariste (l'excellente Brooklyn Nine-Nine) ouvertement gay, avec le soutien de Sean Hayes ( Will & Grace) dans le rôle principal, cette série d'animation a de quoi diviser les publics. Si Queer Force développe un sens bienvenu de l'autoparodie des communautés homosexuelles (un pastiche de l'Eurovision, un jeu sur les clichés...) et voit même ses arcs scénaristiques gagner en intérêt, sa manière d'user de l'humour camp frôle parfois la catastrophe à force de lourdeurs dignes des pires épisodes de RuPaul's Drag Race. Alors que Netflix souhaite être un porte-drapeau des fictions LGBT-friendly, porteuses de combats et universelles, les dix épisodes bourrés de références aux couleurs de l'arc-en-ciel et de private jokes stéréotypées perdront les moins avertis.