Une tache de plus sur le panache blanc de la famille Kennedy et de sa mythologie? Rosemary était la plus jolie, vivace et libre des soeurs de John F. Kennedy. Leur père, le terrible Joseph, l'a soustraite à la...

Une tache de plus sur le panache blanc de la famille Kennedy et de sa mythologie? Rosemary était la plus jolie, vivace et libre des soeurs de John F. Kennedy. Leur père, le terrible Joseph, l'a soustraite à la vie publique car il la considérait comme incontrôlable et donc incompatible avec les plans ambitieux qu'il érigeait pour sa dynastie. En 1941, Rosemary disparaît subitement, devenant un secret bien gardé, mais un fantôme pour sa famille. En réalité, elle a purement et simplement été enlevée sur ordre de son père, internée, lobotomisée et transformée en légume, puis cachée au grand public. Lettres, photos, films, journaux intimes font écho à une voix off mélodieuse pour raconter le destin d'une femme qui aimait la vie, ses délices, ses excès et en a payé le prix fort. Patrick Jeudy réussit un portrait touchant de cette femme sacrifiée sur l'autel des ambitions et du mensonge, et, en creux, celui d'une famille patriarcale qui en a décidément sous le coude en matière de secrets peu reluisants.