En permettant un accès sans précédent à l'information et une communication instantanée entre les citoyens, les réseaux sociaux auraient pu devenir un élément fondamental voire un pilier de nos démocraties. Moins de 20 ans après leur apparition, Facebook, Twitter, Instagram et compagnie sont devenus...

En permettant un accès sans précédent à l'information et une communication instantanée entre les citoyens, les réseaux sociaux auraient pu devenir un élément fondamental voire un pilier de nos démocraties. Moins de 20 ans après leur apparition, Facebook, Twitter, Instagram et compagnie sont devenus des armes redoutables aux mains des populistes et des vagues nationalistes qui déferlent aux quatre coins du monde. À travers quatre terrifiants cas d'école, le documentaire de Philippe Lagnier et Alexandra Jousset raconte la rancoeur employée à des fins politiques, l'ère numérique qui additionne les rages et les conseillers occultes qui, dans l'ombre des démagogues, ajustent leurs algorithmes et manipulent les consciences. Il part à la rencontre d'informaticiens, de sondeurs d'opinion, d'experts en big data, ces ingénieurs du chaos contemporain qui exploitent toutes les poches de colère dans la société. Des USA où Trump et ses tweets aussi bêtes et haineux qu'incessants n'ont cessé de saper la crédibilité des médias traditionnels à l'Italie où Luca Morisi a fait des réseaux sociaux le mégaphone de Matteo Salvini (après s'être attaqué aux bouseux du sud, il a choisi les immigrés clandestins comme cible privilégiée), du Brésil de Bolsonaro et son cabinet de la haine à l'Inde où les lynchages contre les musulmans sont en recrudescence, zoom glaçant sur un populisme numérique sans frontières, ses vecteurs et ses mécanismes.