Au Japon, les bains publics se vident de leurs visiteurs. Si bien que l'archipel ne compte plus que trois peintres de fresques traditionnelles oeuvrant sur leurs murs embués. Fascinés par l'âme invisible de l'archipel qu'ils ont parcouru de long en large, Cécile Brun et Olivier Pichard ont nommé leur studio(1) en hommage à ces lieux de convivialité et à leurs artistes en voie de disparition. Ce couple français, auteur d'une BD et de cinq jeux indés collaboratifs, cultive depuis deux ans une fascination sans borne pour les mythes et légendes nippons. The Doll Shop, leur dernier point & click, délaisse toutefois le fantastique pour une fa...