Voilà quelques années que la carrière de Diane Keaton flirte avec le néant. Un sentiment que ne dément pas Poms où celle qui campa Annie Hall dans une autre vi...

Voilà quelques années que la carrière de Diane Keaton flirte avec le néant. Un sentiment que ne dément pas Poms où celle qui campa Annie Hall dans une autre vie de cinéma débarque à Sun City, une séniorie friquée où la vie s'étire, monotone et sans aspérités. Un ordinaire mollasson qu'elle va chahuter malgré elle en fondant une équipe de "cheerleaders" en compagnie de quelques autres pensionnaires -Jacki Weaver, Pam Grier, etc. La suite entend démontrer qu'il n'est jamais trop tard pour poursuivre un rêve. Un prétexte à une accumulation de clichés d'autant plus indigeste que tout ce beau monde surjoue sans modération sa partition de pom-pom girl sur le retour. En un mot comme en cent, pathétique.