"Il n'y a pas de caméra, pas de tournage, mais il y a beaucoup de décisions à prendre. Et il faut continuellement répondre à une question: où placer cette caméra qui n'existe pas? La liberté est formidable parce qu'on peut inventer des tas de choses qui seraient impossibles en prises de vue réelles. Par exemple, suivre une odeur de crème dans les escaliers, se glisser sous la porte, monter sur le lit et arriver dans les narines du personnage qui se réveille. Ce genre de plan, j'en ai profité autant que j'ai pu. "
...