La Chine est devenue, en quelques années, une terre de drones. Roi de la vidéo aérienne stabilisée, ceux de DJI squattent ainsi 70 % de parts de marché au niveau mondial. De son côté, Ehang relance le rêve de la...

La Chine est devenue, en quelques années, une terre de drones. Roi de la vidéo aérienne stabilisée, ceux de DJI squattent ainsi 70 % de parts de marché au niveau mondial. De son côté, Ehang relance le rêve de la voiture volante 184, projet de taxi volant autonome qui transporte déjà des passagers. Mais l'orgueil de la compagnie chinoise a été touché aux derniers J.O. de Pyeongchang. Intel lançait ainsi dans les cieux une nuée synchronisée de 1 218 drones, dépassant le précédent record d'Ehang. Ce dernier ripostait donc avec un essaim de 1 374 quadricoptères dans la ville chinoise de Xi'an, lors de la fête du travail. Des textes géants longs d'un kilomètre et, surtout, des objets gigantesques en 3D (comme une fleur) tapissaient ce spectacle formé par un nuage de particules lumineuses. Vu l'empressement, ces pixels volants manquaient toutefois de coordination et de grâce face aux snowboards et colombes géantes d'Intel en Corée. Pas de quoi, toutefois, empêcher le Guiness Book de valider ce nouveau record.